FREDERIC LANOE

L'exposition d'Août 2013

 

J'avance vers ma table de travail et la feuille blanche devient vertige....

Milliers de milliers de possibles offerts au peintre. Dans le chaos des possibles je vais alors chercher un ordre caché et tacher de rendre sensible, l'indicible. Je vais trouver une cohérence dans l'incohérent, un équilibre subtil dans le désordre apparent. Très sérieusement je vais jouer à apprivoiser le hasard.

Mais par où commencer ? par la simplicité.

Car au commencement il n'y avait RIEN, et l'on va toujours trop loin. On en fait TOUJOURS trop.

Et simplicité mais profondeur, qui forment ensemble la plus belle alliance de qualités : celle dont naît une pureté, celle d'où émerge l'essentiel.

Alors, extraite du vide (?), saisie du fragile éphémère, l'émotion puisée au coeur du présent.