MOUTHE

L'exposition de Mars 2006.

 

Les tristesses de l'hiver s'adoucissent au Printemps 
Il suffit d'une artiste pour tuer les doutes 
Et surviennent les déesses et surgissent les temps 
Du désir et l'envie par la magie de Mouthe